Départementales - Round Two - l'Aujarguette Départementales - Round Two - l'Aujarguette

Départementales – Round Two

Résumé des épisodes précédents : L’Aujarguette n’a trouvé personne pour qui voter mais garde la tête sur les épaules, il y en a de moins pire que d’autres. Les élections ont porté l’abstention comme premier parti de France, ce qui permet de relativiser grandement le score des soi-disant partis majoritaires. Maintenant c’est le choix facho ou PS. Analyse de ce que j’ai reçu dans ma boite aux lettres. (Je n’analyse que le dos du prospectus cette fois-ci).

 

FN :

Je réitère mes propos de la semaine dernière. Le tract est le même pour tous les départements de France, donc forcément hors contexte. Les candidats ne font pas campagne sur des sujets locaux mais sur des préjugés nationaux. Les 10 engagements sont des sujets vagues et Marine ne nous explique pas comment elle va les solutionner. Sa tête est là pour bénéficier d’un effet « vu à la télé » et son discours est à côté de la plaque.

Le FN agite des chiffons rouges, genre le racket dans les collèges, comme si tous les collèges subissaient ce problème de la même façon et comme si c’était la seule chose à proposer pour les collèges. Transports ? Sport ? Culture ? Sciences ? Éducation à la citoyenneté ? Aucune idée visiblement. Le Pen vous fait de la com’, pas de véritables propositions.

Autre point « refaire les routes » : mauvaise pioche dans un département qui vient de refaire toutes ses routes ! On voit comme le tract photocopié tombe à plat.

Plus grave, la fin des subventions aux associations. Sous couvert de faire la chasse au clientélisme, le FN fera comme il l’a fait dans le Var, ou le Vaucluse, et supprimera les subventions à toute association un peu culturelle ou sociale. Le FN subventionnera seulement les petits copains très proches et coupera les cordons à toute action culturelle ou sanitaire (planning familial, lutte contre les MST, etc.). Si vous êtes une femme, fuyez ! Je reviendrai sur ce point dans un article à part entière mais ce n’est pas de la science fiction.

Comme le FN ment en plus gros que les autres, l’histoire des référendums n’est qu’une vaste blague. Ils ont compris le désir de transparence et de participation citoyenne des français, mais ils s’en moquent. Soit ils feront des référendums à question très orientées (Êtes-vous pour relâcher les criminels dans la nature ou êtes-vous pour la peine de mort ?) ;  Soit des kidnappings électoraux comme Sarko, avec le non au traité européen, transformé en mini-traité de Lisbonne. Ou plus simplement, ils ne les mettront pas en place une fois élus. Le référendum n’a jamais fait parti des préoccupations du FN jusque là. Ni la transparence, ni la démocratie n’ont été appliquées là où ils sont passés.

Bon, je l’ai dit c’est prémâché, inadapté, bonimenteur. Je ne sais même pas pourquoi je m’embête à éplucher ce tract. Je doute complètement des capacités de ces candidats à gérer notre département. Ce sera une élection de parachutés comme Collard. Vous aurez exprimé votre mécontentement, mais ça ne changera rien à votre quotidien au final, parce que ce parti ne vise que l’élection présidentielle et se moque totalement du reste. Comme Ménard qui n’est capable que de coups d’éclat médiatiques et douteux, le Gard aux mains du FN avancera… à reculons !

 

PS :

D’entrée, on sait que les candidats sont du canton. Ça ne fait pas tout, mais c’est important face aux ectoplasmes parachutés du FN.

Leur tract prouve qu’ils savent ce qu’est la gestion d’un département. Je ne vois même pas comment on peut trouver que le FN tient la route en face. Après, selon ses idées politiques, on peut trouver à redire sur la sécurité, la transparence, l’écologie, l’économie. Mais, au moins, les propositions du PS ne visent pas à jeter le département dans l’injustice sociale totale ni à nous monter les uns contre les autres. Nous avons des gens responsables et qui savent comment travaille l’administration, qui connaissent les différents services départementaux et régionaux, qui connaissent les entreprises locales, les agriculteurs, etc. Par pur dégout ou esprit de contestation, il ne faut pas marcher sur la tête non plus en votant pour n’importe quoi. Avec le PS, au moins, le département sera capable de fonctionner.

Ceci dit mon engouement s’arrête là. Le PS a préféré redécouper, suite à la demi-rouste des dernières cantonales, pour éviter un plus grand fiasco. Plutôt que d’écouter et de reconnaitre les militants de base ; plutôt que de faire campagne auprès de la population, pour expliquer les raisons du redécoupage et l’intérêt des départementales ; plutôt que de faire un travail de fond : ils sont restés dans le médiatique et le national. Ce n’était pas l’élection présidentielle, pourtant on a stagné sur Hollande, Valls, Le Pen, Sarko… Minable !

Je voterai pour le plus capable et le moins con cette fois-ci. Mais qu’ils ne prennent pas ça pour un chèque en blanc. Je serai sur leur route lors de leur mandat.

 

Vote Blanc :

Sachez que ça bouge autour du vote blanc, c’est pas encore tout à fait ça, mais il est comptabilisé en tant que tel maintenant. Reste plus qu’à lui trouver une fonction électorale. En tous cas, on ne sera plus obligés de voter extrêmes juste pour marquer son mécontentement.

 

L’Aujarguette

Publié dans 2015, Analyse, Articles, Départementales 2015, Élections, Général, Programmes Tagués avec : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,